La construction des actions

Le but : répondre aux problématiques locales

Répondre aux besoins de la cohorte qui évoluent au fur et à mesure de leur progression dans le programme ASPIRE


Répondre aux attentes de la cible pour qu’elle se sente impliquée et augmenter son engagement dans le projet.
Des actions communes sur les thématiques de l’alimentation, de l’activité physique et du bien-être mental.

Identification des besoins de la population cible :
 
·       Besoins visibles : proposer des activités qui répondent aux attentes de la cible (suivi des focus group), mais aussi aux objectifs du programme
Programme « personnalisé + tronc commun
Module commun à tous composé d’activités relatives au modèle
ð  Tronc commun :
Connaissance pratique sans démonstration, proposer des choses opérationnelles (la plateforme et les supports imprimés)
Donner des kits clés en main, jardinage, des modes-opératoire de cuisine…
 
ð  Programme personnalisé
Propositions d’activités de la part des hubs en fonction de l’engagement des personnes.
Propositions d’activités de la part des bénéficiaires en fonction des centres d’intérêts, de leurs besoins
Créer des liens, faire du bénévolat
 
 
·       Besoins invisibles : besoins actuellement non manifestés qui viendront avec le temps en participant aux activités (en fonction de l’acquisition de compétences)
Évolution des besoins en fonction du temps
 
Etape de living lab :
Tester les outils/ formations sur un petit groupe de personne dans le hub pour voir si elles fonctionnent correctement.
 
 
On repère deux types de profils pour les bénéficiaires.
 
Il faut donc construire deux types de programme :
 
o   Les bénéficiaires les plus éloignés de l’emploi : cette cible est difficile à atteindre et à motiver.
o   Les bénéficiaires qui sont « proche de l’emploi » : pour ce public il est intéressant de faire des RDV assez rapproché (fréquence 2 fois par semaine pendant une période d’un an)
Il est essentiel d’avoir un référent attitré pour chacun des bénéficiaires, en effet il est plus facile pour les participants de suivre le programme lorsqu’une relation de confiance se crée. Cette relation est un point d’ancrage pour la réussite du programme.
 
Lors de la clôture du programme, il est important de valoriser les participants, de leur montrer leurs progrès. L’organisation d’une petite fête avec une remise de diplôme est un bon moyen d’y parvenir

supporting documents